Billetterie mobile ou billetterie papier ? Voilà une épineuse question que les plateformes de billetterie se posent.

De plus en plus de billetteries proposent aujourd’hui un système de billetterie mobile : il suffit soit d’enregistrer son billet en format .pdf sur son téléphone, soit d’enregistrer son billet dans un portefeuille comme Apple Wallet. Des billetteries proposent également des formats dédiés pour le mobile, avec des billets directement intégrés dans les applications des fournisseurs.

Eventbrite a récemment expliqué qu’aujourd’hui, la majorité des fans voulaient des billets mobiles. Plus de 90% de la population a accès à Internet, et au Royaume-Uni, 80% des adultes possèdent un smartphone. « C’est difficile d’imaginer aujourd’hui des fans qui n’apprécient pas de commander et de recevoir leurs billets en quelques secondes, où qu’ils soient, au lieu de faire la queue à la billetterie. » Ou d’attendre leur billet dans leur boîte aux lettres, ou de devoir imprimer le billet chez eux…

Le vice-président de Ticketmaster, Justin Burleigh, a également déclaré à la fin de l’année 2017 que le billet papier allait complètement s’éteindre cette année. Ticketmaster est d’ailleurs en passe de changer la conception même du billet avec sa technologie Presence : les spectateurs n’ont même pas besoin d’avoir un billet à scanner sur leur téléphone, c’est le smartphone qui fait office de billet. Par ailleurs, la firme internationale souhaite étendre ce dispositif : il n’y aura même plus besoin de téléphone, peut-être qu’un simple scan du visage du spectateur lui permettra de rentrer dans l’enceinte de l’événement.

Pour les défenseurs de la billetterie mobile, ce format permet d’éviter les fraudes, la revente de billet (lorsque le billet est encapsulé dans une application par exemple). Il permet également de garantir la sécurité des événements, en s’assurant que le détenteur du billet est bien la personne sur le lieu de l’événement.

Et pourtant… Le papier continue de résister. L’artiste Jack White a lancé sa tournée internationale et a interdit à ses fans de venir avec un téléphone ou une caméra, auxquels cas, ils seraient stockés dans une pochette, cadenassée jusqu’à la fin du concert. Résultat : Ticketmaster a incité les spectateurs à imprimer leur billet pour se rendre au concert…

Tout récemment, le groupe Nine Inch Nails a décidé de ne vendre qu’un tout petit contingent des billets de sa tournée en ligne : ils seront disponibles dans des billetteries physiques, afin d’éviter l’achat et la revente à des fins spéculatifs sur des plateformes de billetterie secondaire.

Par ailleurs, les billets, au-delà de leur valeur marchande, peuvent également avoir une valeur affective pour les spectateurs : Ticketmaster (encore !) a lancé il y a quelques années son billet Collector et d’autres acteurs proposent également des billets collections notamment France Billet avec son Fan Edition conçu par Oscar, le billet 3D par DOT Technologie ou Eventim avec son FanTicket.

Alors à votre avis : le billet sous format papier, qu’il soit imprimé sur un fond de billet ou print@home, va-t-il disparaître ? Ou a-t-il encore de beaux jours devant lui ?