C’est ce que promet la start-up anglaise Verve, qui se lance depuis quelques mois en France. Le principe est très simple : se basant sur les principes du marketing de bouche-à-oreille et de l’advocacy marketing, Verve développe pour ses clients des programmes d’ambassadeurs sur-mesure.

Cela passe par la mise en place de la plateforme de recrutement d’ambassadeurs auprès des fans du festival, le développement de la plateforme, la mise à disposition de community managers chargés d’animer la communauté d’ambassadeurs, et la gestion des récompenses proposées. Plus un ambassadeur vend de billets et plus les récompenses sont importantes. Dans le programme actuellement en place pour le festival We Love Green par exemple, les ambassadeurs peuvent gagner des places, des t-shirts, des places VIP et des vinyles dédicacés de Björk. « En Angleterre il y a aussi des récompenses un peu folles, par exemple au Bestival, le meilleur ambassadeur et 8 de ses amis arrivaient en hors-bord au festival sur l’île de Wight » explique Stéphan Degos, Sales Director de Verve en France.

En moyenne, chaque ambassadeur vend 12 billets par évènement, et chaque événement peut compter de 100 à 800 ambassadeurs. « Bestival est un de nos partenaires de long terme, et aujourd’hui nous représentons 30% de leur jauge globale » Le festival rémunère ensuite Verve par le biais d’une commission uniquement sur les ventes effectuées. « Nous avons une approche zéro risque […] Nous sommes là pour travailler main dans la main et s’assurer qu’il y ait des résultats. »

Verve offre plus qu’un simple canal de vente complémentaire : « On a tendance à plus facilement acheter quelque chose de nouveau par le biais d’un ami plutôt que par une pub Facebook ou Google […] 80% des personnes qui achètent via un ambassadeur viennent pour la première fois à l’événement. » Verve permet donc d’assurer des ventes mais aussi d’attirer une nouvelle clientèle.  Le programme permet également de renforcer l’image de marque du festival en créant une véritable connexion entre l’ambassadeur et le festival. « Les ambassadeurs apprécient de se sentir spéciaux. […] Environ 80% d’entre eux reviennent chaque année, et le nombre total augmente d’une année sur l’autre. »

L’idée est venue au deux frères fondateurs, Liam et Callum Negus-Fancey, alors qu’à l’âge de 16 ans ils vendaient les places de leurs propres soirées Let’s Go Crazy par le biais d’ambassadeurs. Ils ont simplement ensuite décidé d’industrialiser le procédé et de le rendre accessible à d’autres organisateurs d’événements. Parmi les festivals qui ont déjà travaillé avec Verve, on compte Reading-Leeds et Bestival en Angleterre, We Love Green et Download Festival en France ou encore Bonnaroo aux Etats-Unis. « Aujourd’hui on travaille autant avec des festivals qui font 10 000 entrées sur plusieurs jours qu’avec les plus gros festivals » explique Stéphan.

Après plus de 18 millions de dollars levés, Verve travaille avec des clients dans le monde entier grâce à ses équipes déployées en Angleterre, aux Etats-Unis, et en Europe depuis 2017, notamment en France. « En 2017 nous avons travaillé avec 450 festivals et vendus pour eux 500 000 billets », explique Stéphan. Bien que l’entreprise ne propose pour le moment ses services que pour les festivals musicaux, elle envisage également de se déployer sur d’autres verticales de marchés comme le sport ou le tourisme.

Retrouvez l’interview complète de Stéphan Degos au format podcast sur nextinmusic.com.