Les producteurs de spectacle, les directeurs de salles et de festivals se sont réunis mardi 17 novembre au sein du Prodiss pour échanger autour des derniers événements, et évoquer l’avenir des salles de concerts.

Les salles de spectacles travaillent avec les commissariats d’arrondissements, afin d’avoir des mises à disposition de forces de l’ordre devant les salles. Chaque salle est étudiée au cas par cas, a indiqué la déléguée générale du Prodiss.

Des maîtres chien vont également être déployés devant les salles de concert, comme au Zénith, et en termes de logistique, les flux de circulation du public vont être gérés différemment, en accord avec les nouvelles dispositions du plan Vigipirate. D’autres mesures sont également envisagées, comme la mise en place de portiques de détection de métaux, comme à la Philharmonie, ou de détecteurs portatifs dont sont équipés des agents de sécurité. Le nombre d’agents de sécurité est également multiplié et une plus grande vigilance est demandée, ainsi que des contrôles systématiques à l’entrée avec des fouilles corporelles.

Le Syndicat National des Entreprises de Sécurité a annoncé que des embauches d’agents de sécurité étaient à prévoir. Cependant, cette démarche peut prendre jusqu’à trois mois. Le SNES compte engager des discussions avec l’Etat pour trouver des mesures adéquates afin de répondre à l’urgence sur le terrain, notamment en matière de droit du travail.

« Le Prodiss n’est pas un expert en sécurité ; nous ne pouvons pas définir seuls le niveau de sécurité requis », explique, Malika Séguineau, déléguée générale du Prodiss. L’objectif est d’obtenir de la part des pouvoirs publics une grille d’éléments concret, suivi par un expert, pour lancer un plan de sécurisation à long terme.

En termes de billetterie, les producteurs et salles de spectacles annoncent avoir peu de visibilité. « Nous saurons dans les prochaines semaines s’il y a ou non une baisse des ventes de billets ». La chanteuse Céline Dion a annoncé le report de l’ouverture de la billetterie pour ses concerts. Il faudra espérer un sursaut pour les fêtes de Noël.

En ce qui concerne les spectacles à venir dans les prochaines semaines, les spectateurs ont déjà leur  billet ; à voir s’ils se déplaceront ou pas. Ce phénomène de « no show » sera analysé au fur et à mesure de la reprise des concerts.

Crédit : DR