Dernièrement, des billets pour le tournoi des 6 nations, organisé par le l’Union de Rugby Anglaise ont été trouvée à la revente sur la plateforme Viagogo : une révélation portée par le Guardian, qui va à l’encontre de l’ordonnance du tribunal britannique.

Interviewée par TheTicketingBusiness, Viagogo a répondu : « Si personne ne peut obtenir de billet pour le tournoi des Six Nations, c’est parce que l’Union de Rugby ne met pas de billet en vente pour le grand public. Heureusement, des billets pour chaque match sont disponibles sur Viagogo. […] Il de notoriété publique l’Union de Rugby vend un grand nombre de ses billets « Hospitalité VIP » à des personnes très connectées, via l’intermédiaire d’England Rugby Travel, leur agence de voyage affiliée.

Les initiés estiment qu’entre 3000 et 4000 billets par match sont vendus via ce canal, pour 1000£ en moyenne. Sur Viagogo, les prix de vente moyen des billets pour les matchs de l’Angleterre est de 212£. Il est clair que les revendeurs sur notre plateforme offrent plus d’accessibilité et de meilleurs prix au grand public. »

Des allégations tout de suite réfutées par un porte-parole de l’Union de Rugby qui a répondu : « L’Union est fière de son modèle qui consiste à récompenser les supporters en leur donnant accès à des matchs internationaux : plus de 50% des billets sont mis à la disposition des clubs, le reste est distribué à un large éventail de partenaires. […] Le prix moyen d’un billet pour un match de rugby vendu sur Viagogo est deux plus élevé que la valeur faciale du billet.

L’Union permet aux détenteurs de billet de revendre leur billet via des plateformes d’échange éthique. L’utilisation de sites de revente est interdite par nos conditions générales et tout détenteur de billets acheté sur ces plateformes se verra refuser l’entrée. » Enfin, l’Union de Rugby a également précisé que les packages Hospitalité, décrié par Viagogo, ne représentaient que 10% du total des billets vendus.

Enfin, selon une enquête du Guardian, les billets actuellement en vente sur la plateforme seraient revendus par un de ses sponsors corporate : « Le sponsor est en train de prendre des mesures disciplinaires internes avec l’individu concerné par cette affaire. »  

Dans cette affaire, les deux parties s’affrontent par média interposés et c’est déjà une première pour Viagogo qui communique publiquement sur les accusations qui lui sont faîtes. Aucune procédure judiciaire n’a pour l’instant été lancée.