Le parlement japonais vient de voter à l’unanimité une loi pour interdire la revente de billets à profit.

Alors que le Japon se prépare pour accueillir les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques de 2020, les députés ont décidé d’interdire la revente des billets à un prix au-delà de leur valeur faciale et l’achat de billets dans un but de revente. En cas de violation de cette loi, qui sera mise en application en juin 2019, une sanction d’une amende de plus de 7000€ et un an de prison pourrait être appliquée.

Par ailleurs, les billets proposés à la revente devront obligatoirement spécifier la place et l’identité de l’acheteur/revendeur.

Les billets pour les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques seront mis en vente dès le mois de juillet prochain.

« Cette législation, élaborée après une discussion de deux ans, protègera non seulement les consommateurs, mais permettra également au secteur du spectacle de se développer davantage dans la perspective des Jeux de 2020 et de l’exposition universelle de 2015. Nous espérons que cette nouvelle loi créera un précédent et se développera dans le monde entier. », a déclaré Takeo Nakanishi, directeur de l’association des Promoteurs de concerts et d’événements japonais, à IQ Magazine.