En septembre dernier, l’Etat de New York a porté plainte contre deux plateformes de revente de billets, Ticket Galaxy et TicketNetwork. Ces deux places de marché mettraient à la vente des billets qu’ils ne possèdent pas encore, n’ont pas encore acheté et n’ont aucun droit contractuel pour les obtenir, et selon la procureure de New York, cette pratique serait une fraude aux consommateurs.

« Les billets spéculatifs sont préjudiciables aux consommateurs et à l’industrie dans son ensemble : ils font monter les prix des billets et trompent les consommateurs en leur faisant croire qu’ils achètent un billet réel alors qu’en réalité, ils parient sur la capacité du vendeur à livrer un billet qu’ils ont payé ».

Les deux entreprises poursuivies en justice ont alors répondu que leur pratique était complètement légales, et ont rappelé qu’elles avaient toujours coopéré avec le bureau du procureur.

Et là, retournement de situation. TicketNetwork ne pourrait finalement pas être poursuivi en justice, car l’entreprise est en réalité considérée comme un hébergeur, et ne peut être tenue responsable des agissements des revendeurs sur sa plateforme. TicketNetwork avait déjà obtenu une immunité juridique sur cette même base légale après une plainte déposée dans l’état du New Jersey.

Le procès va donc traîner en longueur : l’audition pour étudier si cette immunité doit être appliquée ou non se tiendra le mois prochain.

Source : Amplify