La Commission Fédérale du Commerce américaine a décidé d’étudier le secteur de la billetterie en ligne, et notamment les problématiques liées à la protection des consommateurs et la concurrence du secteur. La Commission s’attache notamment aux difficultés que rencontrent les consommateurs à acheter des billets, aux pratiques qui trompent les consommateurs sur le prix ou la disponibilité des billets, ou sur la nature de la plateforme en ligne.

Un atelier, ouvert au public, se tiendra en mars prochain : la Commission Fédérale cherche ainsi à récolter recueillir les avis, remarques, plaintes des consommateurs pour animer le débat, qui accueillera des représentants de l’industrie, des représentants des consommateurs, des associations du commerce et des membres officiels du gouvernement. Un formulaire en ligne permet aux consommateurs d’adresser ses remarques avant le 5 décembre.  

Lors de cet atelier, les différents participants évoqueront plusieurs sujets, comme le manque de transparence du marché primaire, l’utilisation de bots, la revente spéculative de billets, la place des plateformes secondaires dans les résultats de moteur de recherche.

La Commission Fédérale du Commerce cherche ainsi à creuser le sujet de la billetterie secondaire : l’industrie, en plein boom économique depuis quelques années, voit les membres des autorités gouvernantes se pencher sur son cas. La Commission Fédérale a bien précisé que cet atelier n’était en aucun cas une enquête officielle, à charge contre l’industrie. En effet, que ce soit en Europe, ou aux Etats-Unis, la billetterie apparaît comme un véritable secteur économique. Mais un secteur en tourment…

Ticketmaster, toujours touché par le scandale de la revente, a d’ores et déjà annoncé sa participation à cet atelier : « Nous encourageons les autres acteurs de la billetterie à prendre part à l’éducation des consommateurs et des législateurs sur les opportunités et les défis du secteur de la billetterie, et à sa joindre à nous pour renforcer nos actions d’amélioration de l’expérience d’achat des consommateurs. » Par ailleurs, l’Association Nationale des Revendeurs américaine a également félicité l’initiative de la Commission Fédérale, et a déclaré espérer que cet atelier « mette en lumière sur les pratiques de monopoles de certains acteurs, comme Ticketmaster. »