A l’occasion de l’Assemblée Générale du Prodiss qui s’est tenue le 23 septembre 2018, le producteur de spectacles Olivier Darbois en a été élu Président, pour un mandat de trois ans.

« L’avenir, a-t-il poursuivi, est et sera collectif. C’est ce choix que vous avez fait aujourd’hui, et c’est dans cet engagement commun, que votre confiance prend toute sa force. » Le nouveau président du Prodiss a dévoilé sa feuille de route : « faire entendre la voix de l’ensemble des acteurs du secteur, quelles que soient leurs différences, pour valoriser et défendre les valeurs partagées et la dynamique positive des entreprises. » Un défi ambitieux alors que le secteur du spectacle vivant est face à de nombreuses incertitudes, concernant les politiques culturelles du ministère, le Centre National de la Musique, les coûts de sécurité pour les salles, les sites illégaux de billetterie en ligne…

Olivier Darbois a tenu à rappeler que « nous avons besoin de toutes les forces du secteur, grandes multinationales et petits indépendantsDepuis plusieurs années, les gouvernements successifs ont tendance à vouloir nous diviser, comme si la culture et l’économie étaient deux mondes que tout oppose. Or, notre secteur est précisément la preuve que l’artiste et l’industrie sont complémentaires et non concurrents. Nous revendiquons fièrement notre appellation d’industrie culturelle et créative. »

Le président du Prodiss va très prochainement rencontre les principaux acteurs de la politique culturelle.