Une nouvelle fois, Viagogo a refusé de se présenter devant les parlementaires britanniques, pour une audience concernant le marché de la billetterie secondaire au Royaume-Uni.

Viagogo a indiqué que son représentant ne pourrait se rendre à l’audition, afin de ne pas dévoiler des éléments juridiques qui pourrait être utilisés contre la société dans les différentes actions en justice dans lesquelles Viagogo est impliqué.

« Nous n’acceptons pas les arguments de Viagogo, pour ne pas avoir comparu aujourd’hui. Cette session n’entre pas dans le champ juridique du parlement, et l’Autorité des Marchés et de la Concurrence [qui a assigné Viagogo en justice] n’a pas d’objection à ce qu’elle ait lieu. […] Les consommateurs méritent des réponses face aux abus de la billetterie secondaire. La non-participation de Viagogo est un manque de politesse flagrant, d’autant plus que l’entreprise ne s’était déjà pas présentée l’année passée. », a déclaré Damian Collins, président du Comité du Numérique, de la Culture, des Médias et du Sport.

Viagogo a porté plainte contre le promoteur d’Ed Sheeran et son entreprise Kilimanjaro Live, pour fraude : selon l’entreprise, le promoteur aurait « dupé » les fans en installant des stands Viagogo devant les salles de concert, afin d’attirer des fans qui avaient acheter des billets sur le site. Ces tickets, valides selon Viagogo, auraient ensuite été invalidés par le promoteur, forçant les fans à en acheter de nouveaux. Kilimanjaro Live réfute cette accusation : le promoteur avait noué un partenariat avec Twickets concernant la revente des billets, et interdit la revente sur toutes les autres plateformes de billetterie secondaire.