Après quelques essais en 2016, pour de la billetterie de cinéma puis une intégration avec Ticketmaster US, Snapchat noue un partenariat avec le fournisseur de billetterie SeatGeek.

En mai dernier, le club de football de Los Angeles a créé une story dédiée au match qui l’opposait contre l’équipe Washington D.C. : les supporters pouvaient acheter directement leur billet pour la rencontre sur la plateforme de messagerie.

« Vendre des billets directement à nos abonnés sur Snapchat nous a donné une opportunité incroyable pour se connecter à nos plus fervents supporters », a déclaré le président du club de Los Angeles, Tom Penn.

Après cette première expérience réussie, SeatGeek n’a pas encore mentionné dans quelles mesures il allait pouvoir déployer son offre sur Snapchat, si elle concernerait uniquement son inventaire primaire ou si des billets de seconde-main seraient également intégrés.

« Snapchat est une belle opportunité pour les équipes et les artistes qui veulent faire découvrir leur événement et veulent potentiellement récompenser leurs plus grands fans avec des offres exclusives. », a déclaré Russ D’Souza, co-fondateur de SeatGeek. « Au cours de ces prochains mois, nous allons ouvrir le canal de distribution avec de nouveaux partenariats. Nous voulons faire avancer ensemble l’industrie de la billetterie et créer des résultats toujours plus tangibles, pour l’ouvrir à de nouvelles opportunités. »

L’intégration de la solution de billetterie sur Snapchat permet aux équipes sportives et artistes de toucher leur public là où ils se trouvent. Après une intégration sur Facebook, pour l’instant restreinte aux pays anglo-saxons, Snapchat est la nouvelle plateforme investie : pour quels résultats ? Facebook est de moins en moins consulté, son algorithme ne privilégie pas du tout les pages artistes ou équipes de manière organique, et Snapchat est utilisé par des adolescents, à la limite très jeunes adultes. Être là où le public est, mais à quel prix ?