Nathan Hubbard a présidé Ticketmaster de 2007 à 2013 et a notamment conduit la fusion avec Live Nation. Après être passé rapidement par un poste de vice-président chez Twitter, cet ancien de la billetterie vient de lancer Rival. Un rival direct de Ticketmaster.

Nathan Hubbard a levé plus de 30 millions de dollars ces 18 derniers mois afin de lancer son offre de billetterie indépendante. Rival propose de moderniser la manière dont les équipes sportives et les stades gèrent leurs ventes de billets, leurs relations client et leur sécurité. Les équipes et lieux peuvent ainsi vendre leurs billets via leur propre site Internet ou en intégration via d’autres sites de billetterie comme Ticketmaster ou StubHub.

« Les organisateurs ont deux problématiques importantes aujourd’hui : comment mieux monétiser les fans et comment assurer leur sécurité. » Rival a donc développé des logiciels pour mieux connaître l’identité des détenteurs de billets : les acheteurs de billets peuvent ainsi, selon la demande de l’organisateur, uploader une photo de leur visage. Les racheteurs de billets devront également fournir une photo de leur visage. Sur le lieu de l’événement, les caméras pourront alors détecter si les fans présents sont bien les acheteurs de billets. Une idée qui fait directement penser à la technologie de reconnaissance faciale rachetée récemment par Ticketmaster…

Selon Hubbard, cette technologie servirait à sécuriser le lieu des événements, mais également à cibler les spectateurs en leur proposant des offres personnalisées sur le lieu de l’événement (offre de restauration, meilleures places, ou package avantageux pour les fans fidèles).

Pour l’instant, le logiciel de Rival n’est pas encore abouti : il devrait être opérationnel d’ici 2019. Cependant si la plateforme déjà existante rapporte suffisamment de chiffre d’affaires, Rival va pouvoir prélever une commission en plus de ses frais de SaaS.

Dans un premier temps, Rival doit négocier des contrats avec des équipes et des lieux qui travaillent déjà de manière exclusive avec Ticketmaster ou SeatGeek. La startup qui porte bien son nom doit se faire une place sur le marché américain de la billetterie, construit sur la négociation de contrats exclusifs entre promoteurs et fournisseur de solution de billetterie. Nathan Hubbard a pourtant été clair : Rival n’est pas un direct rival de Ticketmaster… A suivre !

Source : Recode