Comme annoncé en début d’année, Shotgun vient de publier la première partie de son étude sur la consommation des musiques électroniques en France : « Le marché de l’événementiel électronique : mythe ou réalité ? »

La billetterie spécialisée dans ce genre musical s’est ainsi appuyé sur un de ses outils d’analyse algorithmique, initialement utilisé par les organisateurs pour mieux connaître les gouts de leurs publics. Cet outil permet de remonter des données issues de Facebook , Resident Advisor et Soundcloud. Shotgun a ainsi retenu deux approches pour cerner le marché : chronologique et géographique.

Premier constat : le marché événementiel de la musique électro est en croissance très forte depuis 2014, avec un nombre d’événements électro multiplié par 4 en quatre ans. La demande s’est également accrue : 2 millions d’intentions de sorties ont été mesurées en 2014 contre plus de 12 millions en 2017.

Au niveau géographique, l’Île-de-France reste moteur dans l’offre et la demande d’événements électroniques, avec 3800 événements organisés en 2017 pour plus de 6 millions d’intentions de sorties exprimées. Cependant, l’offre et la demande tendent à se décentraliser, avec l’éclosion de hubs électro en régions. Ainsi, la croissance est explosive en région, comme en Bretagne avec une offre multiplié par 3 en quatre ans et dans le Centre de la France avec une demande multiplié par 10.

La scène électro montre, sur la période 2014-201, une très forte croissance de l’offre (+ 230%) et de la demande (+550%) : un marché, encore loin d’être saturé et qui peut laisser prévoir un avenir radieux.

Shotgun prévoit de mener de nouvelles études qualitatives, sur les événements qui ont rendus possibles l’émergence de marché et l’évolution des différents courants musicaux et artistiques.  Un rapport complet sera présenté en septembre 2018 lors de la Paris Electronic Week.

Vous pouvez consulter l’intégralité de l’étude ici.

Crédit : Shotgun