Marc Gonnet, ex-directeur marketing d’Europe 1, a travaillé avec le CNRS pour analyser les datas issues des producteurs de spectacles et des billetteries. Objectif : mieux cibler les clients et éviter les invendus. Il est l’invité du Club entrepreneurs Challenges – Grant Thornton.

Pourquoi entreprendre à 40 ans ?

C’est un moment formidable pour créer son entreprise ! On a confiance, on est rassuré de tout ce qu’on a accompli. On a un réseau, de bons interlocuteurs avec lesquels confronter rapidement ses idées. Et enfin, après avoir pris des risques pour son employeur, on a envie d’en prendre pour soi-même.

Pourquoi avoir choisi le secteur du spectacle vivant ?

Après avoir été directeur du mar- keting et du développement d’Eu­ rope 1, je voulais travailler dans le spectacle vivant car j’avais adoré coproduire Salut les copains et Disco. Par ailleurs, alors que le pre­ mier avait marché partout, le se­ cond, pourtant meilleur selon moi, n’avait pas fonctionné en province. J’ai réalisé que le secteur n’avait pas d’outils de marketing digitaux puis­ sants. D’un côté, les producteurs dépensent plus en communication qu’en artistique, sans résultat. De l’autre, chaque soir, à Paris, 40 % des places sont invendues. Lire la suite >

Source : Challenges