Selon le directeur exécutif de Live Nation Italy, la seule solution pour combattre la revente spéculative et le marché secondaire injuste pour les fans, c’est de mettre en place des stratégies de tarification dynamique sur la billetterie primaire.

« Si vous regardez sur n’importe quel site de billetterie secondaire, rien n’a changé : ce sont les mêmes noms d’artistes qui y figurent. Même si nous pouvions fermer les sites de revente, le phénomène ne s’éteindra pas. Il faudrait également fermer Facebook où des billets sont revendus tous les jours », a déclaré Robert de Luca au journal La Stampa.

« J’ai l’impression que les prix des billets sont trop bas » Selon lui, si les gens continuent à acheter sur le marché secondaire, c’est qu’ils ont l’argent pour le faire. Une stratégie de tarification dynamique permettrait ainsi de satisfaire tout le monde, tout en endiguant le marché secondaire.

Une théorie intéressante, qui a déjà été avancée par d’autres experts de la billetterie notamment par le cabinet MyOpenTickets. Mais venant de la part du patron de Live Nation Iitaly, cela peut prêter à sourire. A la fin de l’année 2017, Roberto de Luca avait mentionné, lors d’une émission de télévision, que des billets de concerts promus par Live Nation, étaient mis en vente directement sur Viagogo…

Source : The Ticketing Business