Aux Etats-Unis, l’hymne national joué avant chaque événement sportif, qu’il soit professionnel ou amateur, a son importance.

Alors quand des joueurs, majoritairement Afro-Américains, décident de se mettre à genoux plutôt que de porter la main au cœur pendant l’hymne national pour protester contre les violences policières du pays, ce sujet est traité très sérieusement. Tellement sérieusement que le député de l’Etat de l’Indiana Milo Smith a déclaré à une chaîne locale que les supporters, qui assisteraient à un match où les joueurs se mettent à genoux, pourront être remboursés.

Question pratique, cette loi pourrait n’être jamais adopté : qui se chargerait du remboursement ? Les fans devront-ils en faire la demande ou le remboursement serait-il automatique ? Et quand est-il des plateformes de revente ?

Et si une telle loi avait été appliquée en France à chaque fois que les joueurs n’ont pas chanté la Marseillaise ?

Source : Ticket News