En prévision des Jeux Olympiques de 2020 et à la demande du comité organisateur, le gouvernement japonais prévoit une loi pour contrôler la revente des billets sur le marché secondaire.

Cette loi prévoit que lors de la mise en vente en ligne, chaque billet renseigne la date, l’heure de l’événement, ainsi que la salle et le numéro de siège, que les organisateurs incluent une mention qui interdit la revente, et que les billets soient nominatifs avec contrôle d’identité lors de l’accès aux événements.

Les revendeurs pourront alors encourir 6 mois d’emprisonnement et une amende de 500 000 yens (3 700€).

Cette loi ne concerne que les billets revendus par des professionnels au-delà de leur valeur faciale. Les spectateurs qui revendraient leur billet ne seront pas inculpé.

Le comité organisateur prévoit de mettre en place une bourse d’échange réservé aux détenteurs de billets.

Source : The Ticketing Business