Nouvel épisode dans la bataille juridique entre Songkick et Ticketmaster/Live Nation.

Le juge de l’affaire Songkick vs.Ticketmaster a décidé de rendre public plusieurs plaintes de consommateurs concernant les frais de dossier appliqués par Ticketmaster US. En effet, les frais de dossier atteignent parfois 35 à 50% de la valeur faciale du billet.

Le CEO de Live Nation Michael Rapino a réagi et a reconnu que ces frais n’étaient pas « justifiables » et que l’entreprise devait mettre en place « une politique plus simple et plus en accord avec les artistes pour s’adapter à la réalité ».

Selon Billboard, le CEO de Live Nation est en effet favorable à une baisse des frais de dossiers sur les billets, ce qui bénéficierait aux artistes. Pour se justifier, un porte-parole de Live Nation a déclaré : « La vérité est que le procès contre Songkick a interféré avec l’évolution naturelle de nos politiques, qui vont à l’encontre des artistes et des fans ».

Le procès contre Songkick doit débuter le 2 novembre prochain.

Source : Billboard