Dans un effort de lutte contre la revente de billets, la salle de spectacles a fait appel aux services de DICE pour gérer l’entièreté de sa billetterie.

La startup, lancée depuis 2014, fournit un service de billetterie directement sur son application mobile. Les utilisateurs doivent présenter le billet directement depuis leur application à l’entrée de la salle, ce qui empêche toute revente en seconde main ou devant les salles de spectacle.  

Les utilisateurs de DICE reçoivent des informations sur les horaires de passages, les premières parties, et peuvent se faire rembourser leurs billets jusqu’au dernier moment avant le début du concert. Avec cette politique de remboursement intégral des billets achetés sur sa plateforme, DICE souhaite aller plus loin dans la lutte contre la revente illégale de billets. Ceux-ci sont remis en vente aux personnes inscrites sur liste d’attente via l’application. Aucun intérêt donc à les revendre sur d’autres plateformes ou à l’entrée des concerts !

Lucinda Brown, directrice d’Islington Assembly Hall, déclare « être très enthousiaste à l’idée de travailler avec DICE et de montrer l’exemple en devenant la première salle à passer au 100% mobile. Avec ce partenariat, nous prenons position contre les revendeurs de billets et nous permettons aux fans d’avoir un meilleur contrôle sur leurs billets ».

De plus en plus de stratégies sont mises en place par les salles et les billetteries pour lutter contre la revente illégale. C’est le cas par exemple de Verified Fans, le programme anti-fraude et anti-bots de Ticketmaster. Autre initiative anglaise, la startup Neon.live qui lance un marché secondaire contrôlé par les producteurs d’événements.

En France, la fraude continue malgré la loi passée en 2012 régulant la revente de billets. D’après Aline Renet, conseillère stratégique au Prodiss, elle représenterait entre 10 % et 15 %, voire 25% du total des billets.

Connaissez-vous des salles en France étant passées elles aussi au 100% mobile ? Quelles mesures prenez-vous contre la revente illégale de billets ? Partagez vos expériences en commentaires !

Sources : Dice, Le Monde