La startup Aventus, qui propose une billetterie basée sur la technologie blockchain, continue de se développer, malgré quelques problématiques de conjoncture.

Au début du mois de juillet, Aventus a annoncé la nomination du professeur Mike Waterson au sein de son comité consultatif. Le Professeur Waterson a rédigé en 2016 un rapport sur la billetterie secondaire au Royaume-Uni.

Peu après, la startup a décalé son ICO initialement prévue le 24 juillet 2017, à cause de la volatilité de l’Ether. Une ICO est une levée de fonds en cryptomonnaie, comme le BitCoin ou l’Ether. Chaque participant reçoit en échange de son investissement des tokens, qui peuvent donner accès à un droit de vote au conseil d’administration ou une part sur les dividendes.

Ainsi, avant la date prévue de l’ICO, l’Ether avait perdu près de 70% de sa valeur en quelque jours. La startup a décidé de reporter cette levée de fond au 6 septembre.

Mais les problèmes ne s’arrêtent pas là… Quelques jours avant le lancement de cette levée de fond, le système a été piraté. Un hacker a réussi a envoyé un mail aux potentiels donateurs de la part d’Aventus, mais avec une mauvaise adresse de levée de fond. Il est possible que des milliers de dollars aient ainsi été investi dans la poche d’une personne malintentionnée plutôt que dans le projet de la startup…

« Le lancement d’une ICO est une excellente opportunité pour Aventus, malgré les événements récents. Le marché de la cryptomonnaie est passionnant et dynamique, et nous pensons que c’est là où nous devons être. Il y a des problèmes, comme tout nouveau projet, mais la communauté est puissante et va résoudre la situation rapidement. » ont déclaré Alan Vey et Annika Monari, directeur d’Aventus le jour du lancement de l’ICO.

Le 6 septembre dernier, Aventus a donc lancé son ICO comme prévu et a complété sa levée de fond en seulement quelques minutes ! Le même jour, la startup a annoncé son premier partenariat avec Townsend Music pour tester son système de billetterie blockchain sur le marché britannique.