En octobre 2016, une nouvelle innovation se lançait sur le marché de l’événement : GuestMe. L’idée est de proposer un service d’abonnement, en solo ou duo, qui permet aux utilisateurs d’accéder en illimité à des concerts et des événements à Paris. Après un lancement réussi de nombreuses apparitions dans la presse, nous avons rencontré Guillaume Lalu et Julien Bornstein, les deux fondateurs de GuestMe, afin de faire un premier bilan de leur service.

MaGestionBilletterie.com : Après plus de 6 mois d’existence de GuestMe, quel bilan pouvez-vous tirer ?

Guillaume Lalu : Le bilan est positif : nous sommes confortés dans l’idée que notre produit répond à un besoin (et que nous ne sommes pas en train de le fantasmer) et nous avons trouvé une place auprès des utilisateurs qui ont adhéré à notre offre d’abonnement.

Par rapport à nos partenaires, nous sommes satisfaits de nous être positionnés au sein de l’écosystème. GuestMe est devenu un véritable réflexe pour eux. Nous avons commencé à les solliciter, mais désormais, nous sommes identifiés comme partenaire fiable, et ils nous contactent d’eux-mêmes.

Tout a été très vite depuis le lancement en fin d’année 2016 : nous avons déjà proposé plus de 300 événements, et si on regarde les artistes que nous avons proposé, nous aurions de quoi faire un très beau festival avec de beaux noms !

Globalement, la promesse de GuestMe a séduit, et nous avons eu beaucoup de retours favorables par rapport à notre positionnement et notre offre.

MGB : Aujourd’hui, qui sont vos partenaires dans cette offre d’événements en illimités et combien d’abonnés comptez-vous à ce jour ?

Julien Bornstein : Nous travaillons avec plus de 50 partenaires, principalement avec des producteurs à Paris comme MIALA, Furax, Allo Floride ou Uni-T, ainsi qu’avec des clubs comme le Rex Club ou Badaboum. Nous travaillons également avec quelques labels pour les événements et leurs concerts.

En termes de volume, nous sommes sur la bonne voie pour atteindre les 1000 abonnés d’ici la fin de l’année.

MGB : Quel est le retour de vos partenaires et de vos abonnés concernant votre algorithme propriétaire, qui permet d’analyser les goûts et intérêts des abonnés pour leur proposer des événements ?

Guillaume Lalu : Dans un premier temps, cet algorithme a un véritable impact sur les abonnés, qui y voient un vrai bénéfice et non une intrusion dans leur vie privée. Cet algorithme nous sert également en interne pour pouvoir programmer des concerts et des artistes, en fonction de ce que nos abonnés préfèrent.

Enfin, cet algorithme bénéficie également aux partenaires : notre promesse est de mettre le bon spectateur devant le bon artiste, en lui proposant le concert d’un artiste qu’il connaît déjà ou qui ressemble à ceux qu’il aime. Pour nos partenaires, ce n’est que du bénéfice aussi bien en termes de remplissage de salle que d’image et de renommée. Le bouche à oreille peut ensuite faire son chemin après les événements : les abonnés vont parler de l’artiste qu’ils ont vu, recommander son concert…

MGB : Quelles sont les prochaines évolutions à venir concernant votre offre : un déploiement à d’autres villes françaises ?  Un éventuel positionnement dans des points de vente physique ?

Julien Bornstein : Avant de nous déployer en province, et à l’étranger dans un temps un peu plus loin, nous souhaitons d’abord travailler et améliorer notre produit sur Paris, en proposant plus de catégories musicales. Aujourd’hui, nous proposons principalement du pop-rock et de l’électro.

Nous travaillons également sur le développement de notre offre de cartes cadeaux. Nous avons proposé ce produit à notre lancement, au moment de Noël. Ce produit a très bien marché, et nous l’avons laissé sur notre site : nous en vendons tout au long de l’année pour des anniversaires, des pots de départ…

Nous réfléchissons également à la possibilité de les distribuer dans des hypermarchés, des magasins spécialisés comme la Fnac ou Cultura ou même dans nos salles partenaires.

Crédit : GuestMe