La Commission de la Concurrence suisse se penche sur le projet de fusion de rapprochement des billetteries Ticketcorner et Starticket. En octobre dernier, les deux entreprises ont exprimé le souhait de former une coentreprise, dont 25% appartiendrait à Tamedia, 75% à CTS Eventim et Ringier. Cette fusion devrait ainsi profiter au groupe allemand CTS Eventim, déjà présent un peu partout en Europe.

Ticketcorner appartient à Ringier et CTS Eventim, et Starticket à Tamédia. Leur rapprochement pourrait « créer ou renforcer une position dominante » dans la billetterie selon la Commission.

Les trois groupes ont réagi à cette décision de la Commission de Concurrence en déclarant être « convaincus que la Commission de la concurrence considérera, après un examen approfondi, que ces entreprises ne détiennent pas une position dominante sur le marché et qu’elle donnera son aval à la fusion. » La fusion de Ticketcorner et Starticket permettra au contraire de créer une billetterie suisse très puissante face à la concurrence internationale.

Alors même que l’association de consommateurs avait critiqué et s’était opposé à cette fusion, l’association suisse des organisateurs de concerts se déclare favorable à ce rapprochement.

La Commission se fixe quatre mois pour réaliser un examen approfondi et donner son aval pour cette fusion.

Crédits : Ticketcorner, Starticket