DELIGHT, start-up indépendante qui propose une plateforme de marketing digital à l’intention des producteurs de spectacle vivant, vient de procéder à sa première levée de fonds. Celle-ci, qui accompagne son succès au Concours d’Innovation Numérique (CIN) de Bpifrance, représente un apport financier de 1,15 million d’euros.

Cette levée s’inscrit dans la démarche naissante du monde de la culture qui vise à intégrer la valeur ajoutée du Big Data dans l’univers des entreprises culturelles françaises. Grâce à ces fonds, DELIGHT va renforcer ses algorithmes destinés à mieux cibler les spectateurs potentiels du spectacle vivant sur la base de leurs goûts culturels.

Pour cela, elle s’appuie entre autres sur l’expertise de chercheurs de La Sorbonne et du CNRS (sémantique, machine learning et systèmes complexes). Elle a eu accès à ces ressources scientifiques en s’associant avec la SATT Lutech, une société d’accélération de transfert technologique liée au monde universitaire qui a pris part à ce tour de table.

La plateforme DELIGHT, actuellement en cours de bêta test en conditions réelles, a vocation à s’élargir ultérieurement aux autres activités culturelles, en France comme à l’étranger. Les premiers résultats des tests menés sur plusieurs spectacles s’avèrent plus qu’encourageants.

Complément d’information sur DELIGHT :

DELIGHT a été créé en mars 2015 par Marc Gonnet (CEO – SciencesPo Paris 1994), professionnel des médias et du spectacle vivant, Eric de Rugy (Président – HEC 1975), spécialiste de la communication et des médias et Oliver Abitbol (COO – ESCP 2016), de retour d’une mission d’un an dans la Silicon Valley pour Lagardère Active sur les nouveaux modèles dans les médias et la culture.

Parmi les actionnaires et les membres de son conseil stratégique de DELIGHT figurent des professionnels de la communication et du marketing, des chercheurs et des spécialistes des nouvelles technologies ainsi que son équipe de développeurs et d’ingénieurs.