Jeudi 14 avril, Vivendi Village a organisé une conférence de presse, en présence des présidents des différentes entités et des différentes entreprises du Village.  

Simon Gillham, président de Vivendi Village et membre du directoire de Vivendi a présenté Vivendi Village et ses différentes activités. « Vivendi Village est un mélange de jeunes activités numériques qui œuvrent dans le développement des talents et le développement de contenus live. C’est également un endroit où l’on expérimente. »

En ce qui concerne la billetterie, le pôle Vivendi Ticketing est dirigé par Rob Wilmshurst, basé à Nottingham, où il chapeaute SeeTickets en Grande-Bretagne et à Los Angeles, ainsi que Digitick en France. « Le ticketing est un secteur d’activité important, qui se développe de plus en plus. »

Les jeunes activités du numérique ont également été présentées, ainsi que Vivendi Talent et Vivendi Live qui ont pour objectif de produire et de mettre en avant des talents grâce à des boîtes de production et des lieux de spectacle comme l’Olympia, et des festivals partenaires.

Vivendi Village a également présenté ses projets internationaux avec notamment avec Canal Olympia, des salles de spectacles et de cinémas ouverte en Afrique, Radionomy, une plateforme de radio, qui permet de monétiser des marques et de distribuer au niveau local des radios, pour créer des revenus et Island Africa Universal, un label qui ira chercher de nouveaux talents en Afrique.

Toutes ces activités et entreprises de Vivendi Village se complémentent pour créer une chaîne des valeurs, allant de la découverte des talents, du travail avec des marques, de la production de spectacles vivants, des salles de spectacle, de la production audiovisuelle, la billetterie, les données clients et les produits dérivés. « Toutes ces activités font sens ensemble, et représentent tout ce que nous essayons de créer, en termes de synergie, avec le Village. »

Les membres de Vivendi n’ont pas pu répondre aux questions concernant le dernier partenariat avec la Fnac, étant soumis à leur vote lors de la prochaine assemblée générale. La prise de participation de Vivendi au capital de la Fnac permet au groupe de mettre en avant ses productions dans ce réseau de distribution.

En termes de billetterie, une mutualisation serait peut-être envisageable entre Fnac et Digitick, sachant qu’une procédure judiciaire rendue par l’Autorité de la Concurrence  a mis en avant en 2012, le fait que la Fnac et Ticketnet s’était mis d’accord pour bloquer l’entrée de Digitick sur le marché. Nous avons appris que le jugement à été rendu le 1er février 2016, avant la prise de participation de Vivendi au sein de la Fnac. On peut alors se poser la question sur l’avenir de ces deux solutions de billetteries, et leur cohabitation au sein du même groupe. La question de Tick&Live, filiale de France Billet et de Fimalac (concurrent de Vivendi) se pose également : que devient cette association ?

Affaire à suivre donc, après leur assemblée générale qui aura lieu le 17 juin prochain.

Crédit : Vivendi Village