Le Music Management Forum, qui représente plus de 500 artistes et managers au Royaume-Uni, a écrit une lettre ouverte au gouvernement, publié dans The Independant, en exigeant une plus grande transparence du marché secondaire de la billetterie, qui est « hors de contrôle ».

Le magazine des consommateurs Which ? a effectué une enquête de 8 semaines, pendant lesquelles les 4 des plus gros sites de reventes de billets ont été surveillés. Conclusion : des individus achètent des billets qui ont déjà été annulés par les producteurs, ou qui n’ont jamais existé, à des prix exorbitants.

Selon le MMF, les artistes et les fans « sont exploités de manière déraisonnable, en raison de la façon dans le marché non réglementé de la billetterie fonctionne, avec parfois d’énormes gains financiers pour les intermédiaires qui ne réinvestissent pas cet argent dans les industries créatives ».

Plus tôt, le parlement anglais a fait évoluer la législation en obligeant les revendeurs à fournir des détails comme la valeur faciale du billet, le numéro de siège et autres : le MMF juge ces mesures inefficaces.

Le MMF demande à ce que le vendeur de billet soit identifiable par le vendeur, et ne puisse pas utiliser de pseudonyme. En second lieu, les promoteurs, les artistes et les managers devrait avoir le droit de choisir la plateforme de billetterie qu’ils veulent utiliser. Certains établissements ont des partenariats exclusifs avec des billetteries ; si les artistes, managers et promoteurs peuvent choisir leur plateforme de billetterie, ils pourront prendre en main la billetterie, et ainsi mettre fin au marché secondaire de la billetterie.

Le MMF demande au gouvernement une forte réglementation en ce qui concerne la billetterie secondaire. « Nous acceptons que les fans puissent revendre leur billets, mais ils devraient être menés sur des plateformes de billetterie secondaire éthique et légale. La situation actuelle est dévastatrice pour le business de la musique. »

Crédit : MMF UK