Aux Etats-Unis, la vente de billets en ligne devrait augmenter de 3,1% entre 2015 et 2019. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à privilégier ce canal pour acheter des billets, ce qui rend la chasse à la fraude à la carte bancaire encore plus difficile pour les vendeurs, qui doivent pouvoir sécuriser les transactions et éviter la revente des billets sur le marché noir.

Riskified, une entreprise américaine qui propose des solutions de gestions des risques pour les vendeurs d’e-commerce, et qui compte Viagogo et Ticket Evolution parmi ses clients, a récemment publié une étude sur les cas d’achats frauduleux de billets. En s’appuyant sur les données de ses clients, l’entreprise a cherché à modéliser les cas d’achats frauduleux, et donne une première piste sur les méthodes des revendeurs.    

Le prix des billets

Les données recueillies par Riskified montrent que les revendeurs visent majoritairement des billets dont la valeur faciale est élevé, afin d’augmenter leur bénéfice à la revente. Ainsi, pour un billet compris entre 51 et 115 dollars, 3,08% font l’objet d’un achat frauduleux, alors que pour un billet dont le prix est supérieur à 200 dollars, le taux de fraude s’élève à 20%.

Fraud1

La date de l’événement

L’étude démontre également que les billets achetés quelques jours avant la date de l’événement sont plus susceptibles d’être revendus sur le marché noir. Ainsi, le taux de fraude augmente radicalement pour les billets achetés dans trois jours précédant l’événement, avec 3,76% de cas frauduleux. A noter que le taux de fraude pour les billets achetés 15 à 30 jours avant l’événement est également élevé : les revendeurs ont besoin de temps pour acheter et revendre leurs billets à des consommateurs qui planifient à l’avance leurs sorties culturelles ou sportives.

Fraud2

Le nombre de billets

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les achats compris entre 6 et 8 billets ont le taux de fraude le moins élevé, avec moins de 2% d’achats frauduleux. En effet, les revendeurs semblent éviter d’acheter un grand nombre de billets à la fois, de peur de voir leur transaction vérifiée par le vendeur. Ainsi, le taux de fraude augmente à partir de 2 billets achetés, avec 4,48% d’achats frauduleux.

Fraud3

Les événements à risque

Enfin, Riskified met en avant le fait que les événements les plus de faire l’objet de revente sur le marché noir sont les concerts de rap et hip-hop avec 11,88% d’achats frauduleux, devant les concerts d’électro/dance et les festivals.

Fraud4

En ce qui concerne les événements sportifs, ce sont les billets pour des matchs de football américain et de hockey qui sont le plus souvent revendu sur le marché noir. A noter que le taux de revente est corrélé au nombre de matchs dans une saison : plus le nombre de match diminue, plus le taux de fraude est élevé.  

Fraud5

Cette étude, basée sur des données issues du marché de la billetterie aux Etats-Unis permet de donner des premières pistes concernant les modèles des revendeurs de billets sur le marché noir, pour déceler les cas d’achats frauduleux. Des éléments à garder en tête, pour mieux comprendre et combattre le marché noir en France.

Crédit : Riskified