Un réseau de malfaiteurs spécialisé dans les faux billets électroniques de spectacles a été démantelé fin juillet à New York.

Les six accusés, dont le chef serait un russe d’une trentaine d’année, pénétraient dans le système informatique de StubHub (plateforme de revente/échange de billets et filiale d’Ebay), se faisaient passer pour des membres et créaient de faux billets électroniques qu’ils mettaient en vente pour des évènements de grande envergure (concerts de Jay-Z ou Lady Gaga, comédies musicales très prisées sur Broadway ou finales de grands évènements sportifs).

En tout, c’est plus de 3500 faux tickets électroniques revendus et près de 1600 utilisateurs de StubHhub qui ont été ainsi floués, selon le bureau du Procureur de Manhattan.

Et ce n’est pas la première fois que le groupe Ebay est victime d’une telle attaque. Il y’a quelques mois déjà, des pirates chevronnés avaient réussi à entrer dans la base de données du géant américain du commerce en ligne et avaient dérobé les informations personnelles de près de 128 millions utilisateurs.

Ces affaires posent une nouvelle fois la question de la sécurisation des données personnelles pour les grands acteurs de la billetterie (et du e-commerce en général) et démontrent la nécessité d’une veille technologique constante pour lutter contre les attaques sans cesse plus sophistiquées des escrocs.

Crédit : StubHub